Dès mon enfance, j’ai voulu être traductrice.

A l'époque où le mot même avait ce quelque chose de décadent, d’irréel, de fantastique presque et ne s'associait nullement à une profession sérieuse et recherchée, j'ai été fascinée par les sons d'une langue étrangère et la possibilité de comprendre les pensées d'autrui et de les rendre dans ma propre langue m'a fait tourner la tête. Je voulais être traductrice à une époque où d'après une règle non écrite seuls des candidats de sexe masculin pouvaient s'inscrire à la Faculté d'Interprètes et de Traducteurs à l'Université Linguistique de Minsk. Une brise démocratique venait de s'engouffrer dans le solennel cabinet de travail du recteur quand, après un bref entretien avec une jeune provinciale timide (une médaille d'or, trois diplômes de concours de langues et une détermination inébranlable dans les yeux), il écrivit une note au président de la commission d'admission : « Reçue à titre d'exception ». Depuis, vingt ans se sont écoulés. Je suis interprète-traductrice.



Qui suis-je?

Elena Harleman est née en Biélorussie en 1974. A l'issue de ses études secondaires, elle a été honorée d'une médaille d'or. En première et en terminale Elena a participé avec succès à des concours généraux de français, de russe et de biélorusse. En 1991, elle s'est classée première au concours de biélorusse dans l'arrondissement de Nesvizh, deuxième au concours de russe dans la région de Minsk et troisième au concours national de français de la République de Biélorussie. Un an plus tôt en décrochant la première place au concours national de français Elena avait gagné un voyage en France dans le cadre du programme « Connaissance de la France ». Sa série d'essais écrits à propos du voyage a été publiée dans le journal régional Tchyrvony stsiah. Elena est diplômée avec mention (français et anglais) de la Faculté de Traducteurs et d’Interprètes de l’Université Linguistique d’État de Minsk et titulaire du grade universitaire de maîtrise de sciences humaines. A sa sortie de l'université, Elena a combiné les activités de traductrice-interprète freelance et le travail dans des organisations non gouvernementales ainsi que de grandes entreprises internationales telles que le CNIS « Est-Ouest » et IBM Irlande. Entre 1997 et 1999, Elena a enseigné l'art de la traduction au sein de la chaire de langues romanes de la Faculté de Traducteurs et d’Interprètes à l'Université Linguistique d'Etat de Minsk. Depuis 2003 elle s'est consacrée entièrement à sa carrière de traductrice-interprète. Elena s’attache constamment à assurer sa formation et son perfectionnement professionnel en continu.  Aussi a-t-elle effectué un stage au sein de l'Office des publications officielles des Communautés Européennes de la Commission Européenne à Bruxelles. Durant la dernière décennie Elena a étudié le polonais (Institut des langues étrangères « Lingua Mundi », Varsovie), le néerlandais (Regionaal Onderwijscentrum, Utrecht), l’arabe (Centre de la culture arabe de l'ambassade d’Égypte, Varsovie) et l’allemand (Volkshochschule Grafschaft Bentheim, Nordhorn). En 2008 et 2009 Elena a suivi un cours pour les utilisateurs de Trados 2007 (niveau avancé) à Utrecht et a obtenu le certificat «Translator's Workbench - Level 3 Certification». En juillet-août 2010 elle a suivi un cours de français et de littérature belge francophone organisé par l’Université Libre de Bruxelles. Elena Harleman est membre de l'Union des Traducteurs de Russie.

.